> Tel.02 97 28 07 20> contact@allpeco.com

Votre panier est vide

Un grand cru du plant à la tasse

Une récolte à la main permet au producteur présent sur Pérou-Equitable de vous proposer le meilleur café du monde (2004) !

 

Il existe 3 grands facteurs pour obtenir un très bon café.

  • La culture
  • La récolte
  • La torréfaction

 

 

Il y a 2 grands types de caféiers (famille des Rubiacées – Coffea) : l’arabica et le robusta. L’arabica est plus doux, arômatique et acidulé tandis que le robusta est plus amer contenant un taux de caféine plus important. Toutefois, chaque espèce contient différentes variétés rarement précisées, seules connues des initiés : (Catuai, Catura, Costa Rica 95,Cahupa , etc…). Les caféiers poussent dans les pays situés entre les deux tropiques là où la pluie est abondante et les températures constantes. A ces critères, s’ajoutent aussi l’altitude et l’ombrage.

 

 

La récolte doit se faire lorsque la cerise est mûre et la cueillette devra être réalisée à la main pour obtenir une sélection et une homogénéité parfaites. Avec les machines, toutes les cerises sont ramassées en même temps.

 

 

 

 

Il existe 2 types  de traitement pour extraire la fève de café : le séchage ou le lavage. La première méthode,  permet d’obtenir du café dit naturel tandis que qu’avec la seconde méthode, on obtient un café dit lavé. Dans celle-ci, l’enveloppe de la cerise est d’abord otée puis le fruit est plongé dans des cuves remplies d’eau durant 2 ou 3 jours. Ainsi l’enveloppe fermente et disparait libérant la fève. Ces fèves sont ensuite lavées puis séchées. Cette seconde opération est plus complexe et  offrira  une meilleure qualité avec un arôme fruité incomparable.  

 

 

Tous les cafés avant torréfaction sont appelés cafés vert et se conserveront mieux avec une humidité relativement faible.

 

La torréfaction du café est une étape très importante. Elle consiste à "griller" le café à  200°, celui-ci va passer du vert au brun sous l’effet de caramélisation. Il existe les procédés industriels qui diminuent au maximum le temps de torréfaction au détriment des arômes.  Plus la torréfaction est claire, plus le café sera doux et léger; plus la torréfaction est foncée, plus le café est noir et amer.

 

Pour apprécier son café, l’idéal  est de moudre seulement la quantité désirée ; ainsi vous profitez pleinement des arômes libérés. Nous vous proposons un café en grain, médaillé en tant que "meilleur café du monde 2004".

Pérou Equitable - copyright 2011-2015

Création site Internet - Edelweiss Studio / Création graphique - Mon Atelier Coloré